Une mobilisation pour le climat réussie à Perpignan !

une-mobilisation-pour-le-climat-reussie-a-perpignan

Ce week-end a encore vu une magnifique mobilisation pour le climat, en France et dans le monde. Plus de 140 000 personnes sont descendues dans les rues dans pas moins de 120 villes, et la ville de Perpignan a répondu présente. De multiples marches, agoras, chaînes humaines, flashmobs, die-in et actions non-violentes se sont déroulées samedi 26 et dimanche 27 janvier. Après quatre mois d’enracinement et d’intensification du mouvement climat, le ton du week-end était celui du passage à l’action.

À Paris, la place de la République a accueilli plus de 8500 personnes lors d’une Agora pour le Climat. Brest a été le théâtre d’une chaîne humaine, et Orléans d’un grand die-in. A Lyon, 5000 personnes se sont mobilisées pour dénoncer la pollution de l’air. A Dijon, 1200 personnes se sont retrouvées devant la mairie les mains peintes en rouge pour symboliser l’urgence climatique.

A Perpignan, encore plus d’un millier de marcheurs ont foulé les rues. Pour cette première manifestation pour le climat de 2019, les citoyens ont montré encore une fois leur volonté de voir la question du climat mise au centre du débat public et de faire de 2019 l’année du climat.

Toujours dans le cadre de sa ligne apartisane et non-violente, les bénévoles du collectif Citoyens Pour le Climat 66 ont organisé une variété d’activités, du mur des résolutions au gouter partagé en passant par une boite à revendications, des performances artistiques et la traditionnelle marche.

Au cœur des revendications qui ont été soumises dans la boîte à idées, on pourra noter des demandes pour la mise en place du bio et local dans les cantines des écoles, la création de plus de pistes cyclables et de transports en communs dans les communes du département, l’installation de toits végétaux, plus de soutien aux lignes ferroviaires secondaires. Ces revendications serviront de base pour l’interpellation des décideurs locaux pour une transition dans les territoires et pour la participation au grand débat national avec la mise en place d’un débat dans le 66 sur la thématique de la transition écologique.

Au final, un rendez-vous mondial est déjà pris pour les jeunes le vendredi 15 mars, en réponse à l’appel de Greta Thunberg. Inspirés par cette dernière, les jeunes se mobilisent de plus en plus pour faire porter leur voix et rejoignent ainsi une mobilisation mondiale d’ampleur. Le 16 mars, toutes les générations se retrouveront pour une mobilisation internationale. Perpignan sera bien sur à nouveau de la partie !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.