Une commission plénière sur le surendettement dans les Pyrénées-Orientales en 2018

empresaris-de-catalunya-tiendra-une-conference-a-perpignan-pour-discuter-les-effets-negatifs-du-processus-dindependance-sur-leconomie-catalane

Monsieur le Préfet, Philippe Chopin, a présidé le 13 février 2019 la réunion annuelle plénière de la commission de surendettement au côté de la directrice départementale de la Banque de France Aurore Markiewicz. Cette commission a approuvé le bilan de l’activité de 2018. Une présentation du portail numérique « Mes questions d’argent, Mieux comprendre et mieux décider » mis en place par la Banque de France il y a un an a clôturé cette réunion.

Les commissions de surendettement ont pour but de régler les problèmes de surendettement des particuliers. En 2018, 1 297 dossiers ont été déposés auprès de la commission du département contre 1 591 en 2017. Si la tendance à la baisse amorcée il y a deux ans était restée limitée, elle est très marquée en 2018 avec un recul de 18,7 % et se révèle sur l’année écoulée, deux fois plus importante que la tendance nationale pourtant de -9,6 %.

1 140 dossiers ont été déclarés recevables par la commission, soit une proportion de 88 % des dossiers déposés (en hausse de deux points par rapport à 2017). La proportion des dossiers déclarés irrecevables par la commission est revenue de 7,2 % en 2017 à 5,2 % en 2018. Cette évolution s’inscrit dans le cadre d’orientations visant à préciser les critères d’irrecevabilité et les motivations des décisions par les membres de la Commission.

En 2018, le département comptait 12397 personnes surendettées, soit 322 situations de surendettement pour 100.000 habitants (305 situations pour la moyenne nationale et 280 situations pour la moyenne régionale).

Le site internet https://www.mesquestionsdargent.fr/ mis en place par la Banque de France, est un opérateur national de la stratégie d’éducation économique, budgétaire et financière.

Selon l’Institut Français d’Opinion Publique, 85 % des Français n’ont pas bénéficié d’enseignement d’éducation budgétaire et financière alors que 43 % d’entre eux en ont ressenti le besoin. Cet outil numérique a été conçu pour répondre à ce réel besoin.

Celui-ci propose au grand public, 8 rubriques et 100 thématiques d’informations pratiques, factuelles, accessibles et gratuites sur des sujets liés aux finances personnelles et à la gestion d’un budget. L’objectif étant de favoriser les comportements préventifs pour réduire le surendettement et la fragilité financière ainsi que transmettre aux jeunes générations une information fiable et impulser des réflexes.

Pour plus d’informations sur le bilan de l’activité de la commission et la typologie des personnes surendettées vous pouvez vous connecter sur le site internet de la préfecture.