Un projet pour Saint-Michel de Cuxa

un-projet-pour-saint-michel-de-cuxa

Depuis les Journées du patrimoine, une signalétique spécifique a été mise en place dans l’abbaye pour améliorer l’information des visiteurs. Répartis dans le circuit de visite, cinq panneaux explicatifs présentent, de façon permanente, différents aspects du projet pour Cuxa. Une permanence a, de plus, été assurée pendant ces journées ainsi qu’à l’occasion de la fête de la Saint-Michel, deux occasions de communiquer efficacement avec les visiteurs en présentant notamment, sur écran, la visite virtuelle 3D de Cuxa restauré.

MIEUX SENSIBILISER LE PUBLIC AUX ENJEUX DU PROJET : DE NOUVELLES INITIATIVES
Afin de préfigurer la reconstitution de la façade de la tribune qui est l’un des aspects les plus emblématiques du projet, un court-métrage vidéo, réalisé par Nicolas Nony et produit par la société Py Films est en cours de réalisation. Financé par l’Association Culturelle de Cuxa avec le soutien de la DRAC, du Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales et du fonds LEADER de l’Union Européenne, il présentera, sous forme d’une animation 3D le réassemblage de ce joyau de marbre sur la base de la modélisation numérique réalisée par Anna Thirion. Le programme sera visible à compter du premier semestre 2019 dans le dépôt lapidaire de l’abbaye et, en ligne, sur http://cuxa.org

UN PEU D’HISTOIRE : A LA RECHERCHE DES ÉGLISES PRIMITIVES DE CUXA
L’histoire de Cuxa avant l’an Mil nous est parvenue à travers une littérature relativement abondante. Elle nous apprend qu’il y eut à Cuxa deux églises successivement dédiées à Saint-Germain d’Auxerre et deux églises dédiées à l’archange Saint-Michel. Trois documents importants nous en fournissent les contours avec plus ou moins de précision: l’acte de consécration de la seconde église Saint-Germain (953), l’acte de consécration de la grande église Saint-Michel, actuelle abbatiale du monastère (975), et le sermon d’un moine de Cuxa, Garsias qui, vers 1040, à l’occasion de l’anniversaire de la dédicace de cette dernière, nous en donne l’essentiel de la description.

Il n’en demeure pas moins vrai que l’architecture et la localisation précise des deux églises Saint-Germain et de la première église Saint-Michel demeurent en partie mystérieuses, tant les textes en question, écrits en latin, sont sujets à interprétation et les relevés archéologiques peu nombreux.

Nous avons la certitude qu’une première église dédiée à Saint-Germain existait au « Vilar de Cuixà ». Les moines survivants d’Eixalada s’y replièrent après la catastrophe de 878 sur un domaine appartenant à l’archiprêtre Protais, qui devint ensuite leur abbé. Le culte de Saint-Germain était alors à son apogée, certains textes révèlent même que des reliques importantes du saint y auraient été déposées.

Cette première église, « faite de boue et de pierres », nous dit l’acte de 953, fut détruite et reconstruite « magnifiquement, avec de la chaux, des pierres et des bois magnifiquement travaillés » à l’initiative du comte Seniofred, grand protecteur de l’abbaye, pour laquelle il avait en particulier obtenu, en 950, l’Exemption qui la plaçait sous la dépendance directe de Rome.

Si les textes ne nous disent rien de la localisation de Saint-Germain I, ils ne nous précisent pas non plus si Saint-Germain II fut reconstruite au même endroit.

Nous savons, par contre, qu’une première église dédiée à Saint-Michel (peut-être circulaire, certainement exiguë) existait au même moment, puisque mentionnée dès 941 dans un acte de donation comtal. Cette première église ne fut détruite qu’à l’achèvement des travaux de Saint-Michel II, la grande église abbatiale que nous connaissons, que la nef englobait.

Certains ont cru que Saint-Germain II se trouvait « au chevet » de Saint-Michel I. Cette hypothèse repose en partie sur la découverte, au cours de fouilles archéologiques réalisées dans les années 50, de fondations importantes incluses dans le périmètre de l’abside de la grande église Saint-Michel II. Mais une interprétation sans doute plus pertinente des textes laisse à penser que cela n’est pas le cas.

On trouve d’ailleurs encore des preuves de l’existence de St-Germain II aux XIIIe et XIVe.

Il semblerait plus plausible que Saint-Germain II soit l’édifice qui apparait sur le plan de 1779 de l’abbaye, jouxtant l’actuel accueil des visiteurs, à l’ouest de Saint-Michel II, en bordure du chemin de Prades à Taurinya. Ce bâtiment, décrit comme le logement de l’organiste, a cependant la forme d’une église, réutilisée à cette fin à une époque impossible à préciser. De récentes prospections radar (2014) ont mis en évidence l’existence d’au moins un mur important pouvant correspondre à une partie de son abside.

Seules de nouvelles fouilles archéologiques permettraient d’apporter des réponses définitives à la question de l’emplacement des églises primitives de Cuxa et contribueraient à renouveler nos connaissances sur ce lieu de haute mémoire.

L’Association Culturelle de Cuxa organise, le 19 janvier 2019, une visite au Musée Episcopal de Vic à l’occasion de la grande exposition « OLIBA episcopus ».

Cette visite est ouverte à tous, dans la limite des places disponibles. Des informations complémentaires sont à votre disposition sur http://cuxa.org/

LE MOT DU PRÉSIDENT
« Chers amis,
Au début de l’année, je vous annonçais avec enthousiasme le début de nos travaux. Nous avions en effet, forts de l’autorisation délivrée par le préfet de région le 3 août 2015, et suite aux fouilles archéologiques préalables réalisées par le Centre d’archéologie médiévale d’Auxerre, pu faire réaliser dès décembre 2017 les quelques démolitions préliminaires de maçonneries modernes ou trop dégradées situées dans la Maison du Grand Sacristain que le projet ne prévoyait pas de conserver. Ce n’était qu’un prélude et nous pensions pouvoir entrer dans le vif du sujet rapidement. Les faits nous ont démenti et je me dois de vous en rendre compte ici.

L’année n’a pas été perdue, loin de là ! Mais plus de six mois ont été encore nécessaires au bureau d’études techniques — Équilibre structures —, dont l’intervention a été demandée par notre architecte, Olivier Weets, pour que le projet modifié en 2016 soit précisé dans ses détails constructifs, phase qui a aussi nécessité des sondages géotechniques portant sur les caractéristiques du sol et des fondations existantes. A l’issue de ces mises au point, il nous a fallu déposer (le 11 septembre 2018), à la demande de la DRAC, une nouvelle demande d’autorisation de travaux pour tous les aspects du projet qui ne coïncidaient pas entièrement avec l’autorisation dont nous disposions déjà. A l’heure qu’il est, cette seconde autorisation est toujours en cours d’instruction. Entre temps, par les soins de notre architecte et du cabinet Taillandier, économiste, le chiffrage du projet et son découpage en tranches a été finalisé.

Autrement dit, nous serons bientôt prêts à partir ! Sans faire d’annonces imprudentes, nous pouvons vous assurer, dès que les consultations d’entreprises seront achevées, d’un début de chantier désormais prochain, qui fera l’objet d’une newsletter spéciale.

D’ici là, je ne peux que vous encourager à nous continuer votre soutien. L’avantage fiscal de vos dons reste le même, dans le cadre de la retenue de l’impôt à la source : n’hésitez donc pas !

Joyeux Noël et bonne année 2019 à tous ! »

PRÉLÈVEMENT A LA SOURCE: RIEN NE CHANGE POUR VOS DONS !
La réforme du prélèvement à la source, qui entre en vigueur le 1er janvier 2019, n’impactera pas les réductions fiscales dont vous bénéficiez grâce à vos dons au Fonds saint-Michel de Cuxa: vous pourrez toujours déduire 66% du montant de votre don dans la limite de 20% de vos revenus imposables.

De plus, bonne nouvelle si vous avez déjà donné en 2017 : vous n’aurez pas à attendre septembre pour bénéficier de cette réduction fiscale : un acompte de 60% vous sera versé dès le 15 janvier 2019.

En fonction de votre situation, votre réduction d’impôt se transformera en crédit d’impôt ou en diminution du solde à payer, et vous recevrez un remboursement ou une régularisation en septembre 2019.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le site du ministère de l’Economie et des Finances : https://www.economie.gouv.fr/files/files/PDF/livret_pas_dons.pdf

Bulletin de don : http://cuxa.org/wp-content/uploads/2016/04/Bulletin-de-dons.pdf

un-projet-pour-saint-michel-de-cuxa