Un nouveau projet d’établissement pour l’Ehpad de Thuir

un-nouveau-projet-detablissement-pour-lehpad-de-thuir
De gauche à droite : Thomas Sedaghat, médecin coordonnateur, Lucile Sabrazat, Directrice Adjointe, Raymond Lemort, Président du Conseil d’Administration et de Françoise Schouller, cadre de santé

Le conseil d’Administration de l’Ehpad de Thuir vient d’approuver à l’unanimité le projet d’établissement pour la période de 2018 – 2023. « Je me réjouis du contenu et des objectifs qui sont fixés dans ce projet d’établissement car il résulte d’une volonté collective des personnels, des résidents et des familles de renforcer les projets personnalisés et de développer des projets innovants » a indiqué Raymond Lemort dans son discours introductif.

Un EHPAD moderne reconstruit en 2014 adapté aux besoins de la population
Le nouvel EHPAD de Thuir, situé route de Castelnou a ouvert en novembre 2014 ses portes dans des locaux modernes, spacieux et aux dernières normes. Avec 114 chambres individuelles de 21 m² chacune pourvues notamment d’une salle de bain, d’un lit médicalisé et d’un système d’appels malades, tout a été pensé pour que les patients soient accueillis et pris en charge dans les meilleures conditions. Lucile Sabrazat, Directrice adjointe détaille également les modalités de prise en soin des personnes avec des maladies dégénératives, maladie d’Alzheimer, troubles du comportement « L’EHPAD a développé des modes de prise en soin adaptés aux problématiques des personnes accueillies, un Pôle d’Activités et de Soins Adaptés, une Unité d’Hébergement Renforcée et un accueil de jour. Un partenariat très fort avec l’équipe mobile de psycho-gérontologie du Centre Hospitalier de Thuir a également été mis en œuvre ».

Un ancrage dans la ville
Le projet d’établissement réaffirme l’adaptation des animations pour le maintien de la vie sociale et culturelle au sein de l’EHPAD. Ainsi, de nombreuses actions sont prévues en partenariat avec les associations, les écoles et le centre de loisirs de la ville de Thuir. Au programme, des ateliers culturels sportifs, des rencontres intergénérationnelles, des journées à thèmes,…

Des projets innovants en perspective
Parmi les actions principales à mettre en oeuvre, l’établissement prévoit d’augmenter son offre d’hébergement permanent et de créer une unité de vie protégée de 25 places. « Cette unité doit permettre de « Cette unité permettra de proposer des soins et un accompagnement spécifique à l’attention de personnes qui présentent une maladie d’Alzheimer, ou une démence, des troubles du comportement. Elle sera aussi un atout pour l’évaluation des troubles notamment pour permettre une adaptation des résidents récemment accueillis et dont l’adaptation peut être difficile » détaille le Dr Thomas Sédaghat, médecin coordonnateur à l’origine du projet Françoise Schouller, cadre de santé ajoute que : « Cette création est une évolution naturelle de l’offre proposée aux résidents compte tenu du constat des besoins des résidents présents et futurs. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.