Un important chantier au barrage des Bouillouses

un-important-chantier-au-barrage-des-bouillouses

Depuis quelques semaines, la SHEM a entamé le chantier du barrage des Bouillouses. Il s’agit principalement de remplacer la partie la plus ancienne de la membrane PVC qui assure l’étanchéité de la partie supérieure du barrage des Bouillouses. Cette bâche Carpi est une sorte de liner posé sur le parement amont de l’ouvrage. Ce procédé a été expérimenté dans les années 1990 sur le barrage et a donné entière satisfaction. Après 24 années, il convient de remplacer cette bâche qui a subi des agressions dues à la glace et aux UV.

La pose de cette membrane permet de protéger le barrage et de diviser les fuites par 10. Il y a 50 ans, les infiltrations étaient de 1200 l/min, aujourd’hui on en comptabilise 120 l/min.

La surface à remplacer est d’environ 1 200 m², 265 m linéaire sur 4m de hauteur. Débuté à la mi-février, le chantier durera 3 mois et mobilise une vingtaine de personnes. Objectif : avoir tout achevé avant la fonte des neiges qui va permettre de remplir le barrage. La SHEM investit 800 000 euros et fait travailler 5 entreprises sous-traitantes.

En complément, des travaux de rénovation pour améliorer l’étanchéité de la maçonnerie seront conduits. La SHEM réalisera aussi des travaux de peinture sur une vanne clapet d’évacuation des crues du barrage afin d’assurer la pérennité de cet organe de sécurité.

Le barrage des Bouillouses alimente en cascade 7 usines en vallée de la Têt. Les Aveillans, La Cassagne, Fontpédrouse, Thuès, Olette, Joncet, Lastourg. Ce parc hydroélectrique s’étend sur 60 km et 12 communes. Deux autres usines sont implantées sur deux ruisseaux supplémentaires : Angoustrine et la Riberole. Au total, la SHEM dispose de 9 usines

Grâce à ses usines, la SHEM produit en moyenne chaque année 175,7 GWh, soit la consommation en électricité de près de 86 000 personnes (1/5e de la population des Pyrénées-Orientales).

Le barrage sert aussi pour l’irrigation de la plaine du Roussillon (jusqu’à 17 millions de m3) : lâchers d’eau du 1er juillet au 15 octobre. La SHEM alimente également le haut de la vallée en eau brute : jusqu’à 1 160 000 m³ pour les besoins en eau potable des communes de Cerdagne et 540 000 m³ pour les canons à neige de la station de ski de Font-Romeu Pyrénées 2000.

Érige entre 1904 et 1910, le barrage des Bouillouses a été construit entre pour alimenter le Train jaune. Jusqu’à 5 000 personnes ont participé à la construction du barrage, de l’usine de la Cassagne sur la commune de Sauto, de la voie de chemin de fer du Train jaune – avec ses tunnels, ponts et viaducs (650 ouvrages d’art) et des logements pour les travailleurs et leurs familles.

Laisser un commentaire