Suppression du RSI : les élus ont la conviction d’une nouvelle « catastrophe industrielle et sociale »

suppression-du-rsi-les-elus-ont-la-conviction-dune-nouvelle-catastrophe-industrielle-et-sociale

Suite à l’annonce du gouvernement de supprimer le RSI, les représentants du RSI Languedoc-Roussillon organisent une conférence de presse lundi 25 septembre à 10h, dans les locaux du RSI à Montpellier. Ils estiment qu’il s’agit d’une « catastrophe industrielle et sociale ».

Ils estiment que l’absorption au pas de charge, telle qu’elle se présente aujourd’hui, conduit l’ensemble des indépendants droits dans le mur. Bernard DELRAN, 1er vice-président national du RSI, Roland TEMPESTI, président par intérim, et les membres du Bureau du Conseil d’Administration RSI Languedoc-Roussillon expliqueront la situation et répondront aux questions. « Dans l’ex-Languedoc-Roussillon, territoire que couvre la caisse régionale du RSI, 340 000 affiliés à notre régime social sont aujourd’hui mis en danger par cette absorption qui représente pour nous un danger pour l’emploi et une nouvelle « catastrophe industrielle et sociale. Face à la suppression du RSI, les administrateurs régionaux ont la conviction d’une nouvelle « catastrophe industrielle et sociale » », déclarent-ils.

À propos du Régime social des indépendants
Le RSI assure une mission de service public – la protection sociale obligatoire des chefs d’entreprise indépendants actifs et retraités (artisans, industriels, commerçants et professionnels libéraux) et de leurs ayants droit : assurance maladie-maternité, prévention et action sanitaire et sociale pour tous ; retraite, invalidité-décès et indemnités journalières pour les artisans, industriels et commerçants. Il recouvre 11 milliards de cotisations auprès de 2,8 millions de cotisants et verse 17 milliards d’euros de prestations (la différence est compensée par des transferts de solidarité). Le RSI se compose d’une caisse nationale et de vingt-neuf caisses régionales. 912 administrateurs élus et 5 500 agents sont au service des 6,1 millions d’assurés.

Laisser un commentaire