Prévention de la délinquance : le sport pour passer à l’action !

prevention-de-la-delinquance-le-sport-pour-passer-a-laction

Aux lendemains de la dissolution du SIVOM « Portes Roussillon Pyrénées », le Centre intercommunal de prévention de la délinquance implanté sur le territoire de la commune de Le Soler, a vu ses compétences transférées à la Communauté Urbaine Perpignan Méditerranée Métropole.

Ce pôle favorise la centralisation des informations relatives aux problématiques repérées en matière de tranquillité publique et de prévention de la délinquance sur le territoire. Il organise également la mise en œuvre d’actions concrètes et conjointes.

Pour Paul Miffre, coordinateur de la prévention de la délinquance au sein de Perpignan Méditerranée Métropole : « l’utilisation du sport comme outil de développement induit une démarche éducative, et constitue un objectif important qui mérite davantage d’attention dans la réalité du terrain. Il faut une accroche pour des publics qui ne sont pas souvent en contact avec des adultes. Les actions ne sont efficaces en matière de prévention de la délinquance que si elles sont inscrites dans un parcours citoyen ».

Au final, l’ensemble des actions montre que l’efficacité dans le domaine de la prévention de la délinquance se traduit en une présence adulte « positive », un encadrement d’animateurs qualifiés, lequel facilite l’émergence d’un processus du « développement personnel du jeune » à travers les activités.

La détection des difficultés personnelles et familiales ne constitue pas un objectif majeur des actions de prévention de la délinquance à travers le sport. Il est en effet difficile pour les animateurs qui ont à leur charge un groupe de jeunes, parfois important, de mettre en place un suivi individualisé. C’est pourtant ce but que se sont fixés les animateurs du pôle prévention de la délinquance, à l’occasion d’un séjour lors des vacances d’hiver. Les deux semaines ont permis de rassembler quelque 70 jeunes résidant sur les communes de Pollestres, Le Soler, Pézilla-
la-Rivière et Saint-Féliu-d’Avall autour de thématiques pour lutter contre la violence, les discriminations et les incivilités, en favorisant le respect d’autrui et le « mieux vivre ensemble » dans le cadre de la citoyenneté.

Plusieurs intervenants se sont mis à la disposition des animateurs – Apex, Planning familial, BIJ, BPDJ – et ont tenu des ateliers ludiques auprès des jeunes. Si les activités physiques pratiquées peuvent sembler parfois banales, force est de constater que, dans l’exercice présent, elles ont généré des comportements de respect (vis-à-vis des camarades, des règles, des animateurs). Elles ont montré dans leur application qu’elles peuvent constituer une sorte de socle, de colonne vertébrale d’actions qui doivent être pérennisées autour de grandes valeurs universelles.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.