Pour le Parti de Gauche 66, « pas touche à la souveraineté populaire ! »

pour-le-parti-de-gauche-66-pas-touche-a-la-souverainete-populaire

Dans le cadre sa campagne d’action sur l’Europe dans le département des Pyrénées-Orientales, le Parti de Gauche 66 lance une pétition intitulée « Pas touche à la souveraineté populaire ! ». Catherine DAVID et Francis DASPE, co-secrétaires départementaux du PG 66, nous communiquent avec prière d’insérer :

« L’Union Européenne souffre d’un profond déficit démocratique. La souveraineté populaire est régulièrement bafouée, comme en témoigne de manière caricaturale le vote des Français du 29 mai 2005 lors du référendum portant sur le Traité Constitutionnel Européen (TCE) qui avait été ensuite invalidé par l’adoption en catimini par la voie parlementaire du traité de Lisbonne reprenant pour l’essentiel le contenu du TCE.

Pour qu’un tel déni démocratique ne puisse plus se produire, le PG 66 exige l’inscription dans la Constitution de l’obligation d’adopter par référendum tout nouveau traité européen afin de respecter pleinement la souveraineté du peuple. Cette exigence commencera par s’appliquer aux traités de libre-échange (CETA avec le Canada, TAFTA avec les États-Unis, TISA sur les services dans le cadre de l’OMC) qui s’opposent au nécessaire protectionnisme solidaire.

Le PG 66 sera présent dans les prochains mois sur les marchés et dans les lieux publics du département afin de sensibiliser les citoyens à l’impératif de préserver la souveraineté populaire, fondement de notre pacte républicain et social. Aujourd’hui, elle est plus que jamais mise à mal avec les dérives oligarchiques et technocratiques des politiques asymétriques en faveur des riches menées aussi bien à l’échelon européen que par le président Macron. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.