Pour la Catalogne, le PG appelle « à la sérénité, pas aux basses récupérations »

Francis DASPE, co-secrétaire départemental du Parti de Gauche 66, nous communique avec prière d’insérer :

« Le Parti de Gauche 66 n’a pas pour habitude d’interférer dans les affaires internes des États souverains. Les derniers épisodes des événements se déroulant en Catalogne le conduisent à déroger à la règle.

Le PG 66 dénonce la réaction disproportionnée du gouvernement Rajoy, qui se place en contradiction avec les impératifs démocratiques les plus fondamentaux. C’est aboutir à une impasse politique qui, au final, favorise de fait les enfermements symétriques des jusqu’au-boutistes des deux camps.

Pour autant, le PG 66 exprime sa distance avec le mouvement indépendantiste qui se développe en Catalogne. Le meilleur (aspirations républicaines sincères) y côtoie hélas trop souvent le moins avouable (nationalisme identitaire étroit, égoïsmes économiques récusant l’idée de solidarité territoriale).

Enfin, il dénonce également toutes les tentatives de récupérations et d’instrumentalisations à des fins bassement électoralistes et politiciennes. Ces tentatives prolifèrent davantage de manière (apparemment) paradoxale du côté Nord des Pyrénées…

Le débat sur la Catalogne mérite davantage de sérénité et de raison. »

Laisser un commentaire