Plus de 600 personnes au Soler pour accueillir Stéphane Allix lors de sa conférence sur le thème de « l’Après-vie »

plus-de-600-personnes-au-soler-pour-accueillir-stephane-allix-lors-de-sa-conference-sur-le-theme-de-lapres-vie

Plus de 600 personnes au Soler pour accueillir Stéphane ALLIX lors de sa conférence sur le thème de « l’Après-vie ».

Mardi 27 novembre 2018, Stéphane ALLIX, journaliste, fondateur de l’INREES (Institut de Recherche sur les Expériences Extraordinaires) et du magazine « Inexploré », auteur, animateur des « Enquêtes extraordinaires » sur M6, était présent à la salle des fêtes du Soler, pour une conférence-dédicace dans le cadre de la sortie de son ouvrage « APRES… QUAND L’AU-DELA NOUS FAIT SIGNE – Témoignage sur l’après-vie » paru dernièrement aux éditions Albin Michel.

Plus de 600 personnes étaient réunies pour rencontrer une troisième fois notre invité dans le cadre des « Rendez-vous de la Connaissance », cycle de conférences organisé par la municipalité du Soler en partenariat avec le Centre Méditerranéen de Littérature (CML), France Bleu Roussillon et la librairie CAJELICE de Perpignan.

Accueilli par Mme Véronique OLIER, Adjointe déléguée à la Culture scientifique, Stéphane ALLIX a débuté sa présentation sous la forme d’une discussion animée par M. André BONET, Président du Centre Méditerranéen de Littérature.

Pendant près d’une heure, Stéphane ALLIX a donc présenté au public le résultat des investigations qui l’ont mené à écrire son dernier livre et qui mettent en évidence le témoignage de nombreuses personnes qui ont l’intime conviction d’avoir été en contact avec leur proche décédé. Ces manifestations avec les défunts s’expriment sous plusieurs formes, des apparitions, des sensations de présence, des conversations ou encore des « signes » aléatoires de réciprocité. Tous ces cas particuliers, ces expériences étranges ont conduit l’auteur à s’interroger sur la manière dont chacun vit le deuil, mais aussi à réfléchir sur l’idée que nous nous faisons sur ce qui pourrait nous attendre après la mort.

« Les psychiatres, les psychothérapeutes que j’ai pu croisé m’ont précisé que les patients qui ont connu ce type de phénomènes n’avaient pas eu d’hallucinations, ni aucune forme de délires. Il n’est pas aisé d’affirmer que ces manifestation ou ces sensations font partie d’un mécanisme de compensation d’une personne endeuillée pour combler un vide. Si c’était le cas, toutes les personnes perdant un proche percevraient ces manifestations de l’au-delà, ce qui n’est pas le cas. Nous ne sommes pas obligés de trancher sur la réalité de ces manifestations. D’ailleurs les personnes qui les ont vécues doutent aussi de la réalité de ce contact avec l’au-delà. Ce qui est plus intéressant c’est de percevoir ce que ces situations produisent sur les personnes qui les vivent. Dans l’immense majorité des cas, les témoins pensent que leur proche disparu a voulu les apaiser en communiquant avec eux. Notamment quand il est mort brutalement, sans avoir pu leur dire au revoir » a déclaré Stéphane ALLIX lors de son intervention.

A l’issue de son exposé, Stéphane ALLIX a cédé la parole au public qui n’a pas manqué de partager de nombreux témoignages et expériences personnelles qui ont permis d’alimenter un échange privilégié sur ce grand sujet.

La soirée s’est achevée par une séance de dédicace organisée par Jérôme EGEA, Directeur de la librairie CAJELICE.

plus-de-600-personnes-au-soler-pour-accueillir-stephane-allix-lors-de-sa-conference-sur-le-theme-de-lapres-vie

plus-de-600-personnes-au-soler-pour-accueillir-stephane-allix-lors-de-sa-conference-sur-le-theme-de-lapres-vie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.