« PLU Les Angles : projet et rapport d’enquête inacceptables » pour l’association « Bien vivre en Pyrénées Catalanes »

plu-les-angles-projet-et-rapport-denquete-inacceptables-pour-lassociation-bien-vivre-en-pyrenees-catalanes

L’association « Bien vivre en Pyrénées Catalanes » nous communique sous le titre « PLU Les Angles : projet et rapport d’enquête inacceptables », avec prière d’insérer :

« Ce très controversé projet de PLU (Plan Local d’Urbanisme) a donné lieu à une enquête publique du 4 septembre au 4 octobre derniers. Malgré des dates peu favorables à l’expression d’une population très majoritairement touristique (91% de résidences secondaires), les habitants se sont fortement mobilisés pour dénoncer l’ineptie de ce projet basé sur la construction de résidences supplémentaires (20 000 lits déjà disponibles).

Alors que des centaines de logements sont en vente, que 5ha de dents creuses sont encore disponibles dans la zone urbanisée, qu’une friche immobilière de 20 chalets est à l’abandon, le projet envisage de bétonner 12ha supplémentaires, dont 7ha de zones agricoles.

Satisfaction: le commissaire enquêteur a demandé le retrait de certaines zones.
Indignation : propos mensongers de la commune et du commissaire quant à l’inactivité agricole sur les 7ha du Sarrat del Poujal ; activité prouvée par les images de France 3 pays catalan du 31 octobre.
Consternation : l’urbanisation en crête et en impasse n’a pas été remise en question par le commissaire alors que les chalets existants sur fond de ciel sont déjà une injure au paysage.

Conclusion d’enquête trop laxiste qui s’ajoute à la complaisance d’institutions
Le PNR des Pyrénées Catalanes a beau avoir inscrit dans sa charte la nécessité de préserver les terres agricoles et les paysages, il valide un projet de fuite en avant immobilière, sacrifiant 7ha de terres agricoles et la vue sur le lac depuis le chemin du Soula ainsi qu’une urbanisation en ligne de crête.

Les services de l’État ont beau dénoncer le déséquilibre flagrant entre résidences permanentes et secondaires, ils semblent accepter un projet qui l’aggraverait encore. Sans parler du non respect du code de l’urbanisme!

Un tel laxisme ne peut qu’encourager certains élus à persévérer dans une impasse plutôt que d’engager leur commune dans un urbanisme durable, respectueux des paysages, des terres agricoles et favorisant le renouvellement des logements anciens. Ce qu’exige la loi !

Notre association demande une nouvelle fois au conseil municipal des Angles de faire preuve de sagesse et de clairvoyance en renonçant à ce projet de P L U dévastateur. Elle saisira le Préfet pour lui demander d’examiner les irrégularités du rapport d’enquête publique et d’en tirer les conclusions qui s’imposent. Enfin, si besoin, elle engagera les recours nécessaires auprès des tribunaux. »

plu-les-angles-projet-et-rapport-denquete-inacceptables-pour-lassociation-bien-vivre-en-pyrenees-catalanes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.