Plénière des commissions thématique Canigó grand site

C’est à Ille sur Têt dans la salle « La Catalane » que les commissions thématiques, au nombre de cinq (Patrimoine culturel, Environnement et site classé, Economie de proximité, Activités de Pleine Nature et Destination touristique) se sont réunies le 15 janvier 2019

Les commissions thématiques sont l’instance consultative principale de la gouvernance du Smcgs (Syndicat mixte Canigó grand site). Elles sont ouvertes à l’ensemble des forces vives du territoire (membres du comité syndical, élus, partenaires techniques et institutionnels, représentants associatifs ou socio-professionnels, citoyens intéressés ou participants aux chantiers participatifs)

Réunies habituellement deux à trois fois par an, elles permettent la co-construction des projets du Smcgs, l’interconnaissance des acteurs du territoire, le suivi des activités du Syndicat, de définir les sujets d’enjeux pour le territoire, de discuter de l’opportunité des actions, d’être un lieu d’échanges, de ressource et de partage de l’information

De g.a.d, Daniel Baux, vice-président haut Vallespir et maire de la Bastide, Jacques Taurinya, vice-président Conflent et maire de Baillestavy, Damienne Beffara, vice-présidente Ribéral conseillère départementale du canton vallée de la Têt et maire de Millas,  Ségolène Neuville, présidente du Smcgs et conseillère départementale du canton Canigó.

Ségolène Neuville, après avoir présenté ses vœux aux partenaires et remercié les acteurs pour le travail réalisé, a dressé le bilan de l’année écoulée avec notamment le renouvellement du label Grand Site de France obtenu fin décembre 2018, la mise en ligne du nouveau site internet, le lancement du tour du Costabona, le dépôt du permis de construire du projet de valorisation de la Pinosa, l’inauguration de la table de Belpuig, l’accompagnement des porteurs de projets à vocation économique, l’étude sur la requalification de cinq refuges gardés du massif et le lancement du tour de Santa Anna

Elle a ensuite évoqué les principaux chantiers pour 2019 avec le lancement de la première tranche de travaux de valorisation de la cité minière de la Pinosa, le lancement d’une collection d’ouvrages sur le patrimoine du Canigó dont le premier numéro est consacré à l’avalanche de Roc Jalère de 1917 écrit par Gérard Soutadé, la mise en place des itinéraires pédestres, équestres et cyclotouristiques de valorisation des balcons nord du Canigó, entre Villefranche de Conflent et Força Réal, les améliorations à apporter au dispositif estival notamment afin de rendre plus transparent, qualitatif et accessible l’offre de transport, en lien avec l’ONF et la sous-préfecture ainsi que la poursuite des chantiers participatifs, l’accompagnement des projets, la collecte et la valorisation des fonds documentaires sur l’histoire du massif

Florian Chardon, directeur du Smcgs, après un bref rappel historique notamment sur l’accessibilité du massif et les projets associés, a ensuite présenté le projet stratégique et ses déclinaisons pour 2018 à 2024 de préservation et valorisation des patrimoines et du développement local. Dans ce cadre, une nouvelle manière d’aborder le territoire est réalisée avec trois entités paysagères (massif, piémont, balcons) permettant la gestion et le rééquilibrage des flux et des principes d’actions : coopérer, innover, être exemplaire, fédérer avec un schéma de gouvernance dont la composante principale est les cinq commissions thématiques

Bernard Loupien, président de la commission « Patrimoine culturel » qui est en charge de la valorisation du patrimoine minier et mémoriel du secteur oriental du site classé ainsi que de l’amélioration et de la valorisation des connaissances. Il a précisé que le projet de numérisation et de mise en ligne des archives de la route du fer a été finalisé en 2018 ainsi que la réalisation des contenus de 15 panneaux d’interprétation du patrimoine minier du massif. le syndicat lance une collection de livrets inédits, rédigés par des spécialistes, concernant les patrimoines et des épisodes historiques concernant le massif. Le 1er ouvrage de cette collection commémorant le centenaire de l’avalanche survenue la nuit du 9 au 10 février 1917 dans le vallon de Roca Gelera (commune de Valmanya) par Monsieur G. SOUTADÉ sortira courant février 2019. Un autre de Jean Pierre Bobo est en préparation

Rubén Molina, chargé de mission de la commission « Patrimoine culturel », a plus particulièrement évoqué le projet de valorisation de la cité minière de la Pinosa

De g.a.d, Flora Desriaux, chargé de mission et Pierre Demangeat, président de la commission « Environnement et site classé » qui travaille essentiellement sur les projets relatifs à la gestion, la préservation et la valorisation du patrimoine naturel du site classé. En 2018, un accueil physique saisonnier au Coll del Forn en lien notamment avec l’évolution de la réglementation sur la piste du Llec a été mis en place et l’entretien des sentiers de randonnée ainsi que le nettoyage réguliers des refuges et abords des parkings a été poursuivi. Le Syndicat mixte est partie prenante du schéma d’accueil du public porté par l’ONF visant à définir la stratégie d’accueil du public. Pour 2019, après un état des lieux, une formulation globale du schéma d’accueil sera proposée. L’instance de coordination des dispositifs de gestion du site classé réunissant l’ONF (Office National des Forêts), les Réserves naturelles, le Syndicat mixte, le Parc naturel régional ainsi que les services de l’état s’est réunie pour la première fois en novembre dernier. Son but est de partager les orientations des plans de gestion des différents dispositifs de gestion, travailler sur des actions communes, effectuer une veille commune sur les projets ou les usages

Flora Desriaux a évoqué le projet phare suivi par la commission : l’animation du document d’objectif Natura 2000 ainsi que le repérage des populations de Desman des Pyrénées et des points noirs qui réduisent ces populations en 2019 et 2020, Le MAEC (Mesures Agro-Environnementales et Climatiques) avec un groupement pastoral à Prats de Molló et la candidature à l’ UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature)

De g.a.d, Gabriel Sainneville, chargé de mission et Jacques Taurinya qui remplaçait Alexandre Reynal, le président de la commission « Destination touristique » excusé. Cette commission est en charge des projets relatifs à la structuration et promotion de l’offre touristique de la destination Canigó. En 2018 une formation sur le tourisme expérentiel réunissant une douzaine de professionnels locaux du tourisme a été mise en place. Ainsi, a été élaboré un des premiers référentiels français sur le tourisme expérientiel et plusieurs produits touristiques définis. Le comité de destination porte deux actions phares pour 2019, le lancement d’un schéma d’accueil et de diffusion de l’information et la réalisation d’un portail web de la destination

Gabriel Sainneville a évoqué un autre projet phare suivi par la commission : le label Grand site régional

De g.a.d, Emily Gunder, chargée de mission et Alain Domenech, président de la commission « Economie de proximité » en charge des projets relatifs à la valorisation des ressources et savoir-faire locaux et la dynamisation de l’économie locale en lien avec les Communautés de communes ou les chambres consulaires. Parmi les projets, il a été cité la mise en place de 2 produits touristiques commercialisables dans le cadre du projet de valorisation des balcons nord, la mise en réseau des prestataires et commercialisation du Tour de Santa Anna et la création d’un produit d’itinérance de 2 jours dans le cadre de la valorisation du site minier de la Pinosa. Une mission essentielle de la commission reste la recherche de financements via des dispositifs contractualisés pour le territoire

Emily Gunder a évoqué le dispositif d’accompagnement des projets économiques ruraux qui est co-porté par le Parc National des Pyrénées Catalanes et le Syndicat Mixte Canigó Grand Site. Il vise les projets portés par les indépendants, les projets pluriactifs, les projets demandant un accompagnement et une formation du porteur ainsi que les projets représentés par seulement une idée

De g.a.d, René Bantoure, président de la commission « Activités de pleine nature » et Didier Brazeau, chargé de mission. Cette commission a en charge les projets relatifs à la structuration de la filière activités de pleine nature et la valorisation de l’offre d’activités en lien avec les Communautés de communes, les fédérations sportives ou les groupements de professionnels. En 2018, René Bantoure a évoqué, entre autres, la réalisation d’une étude de définition du programme de requalification des refuges gardés du massif, et un inventaire des espaces, sites et itinéraires de pratiques. Parmi les 18 activités recensées, 238 espaces, sites ou itinéraires de pratiques ont été identifiés et renseignés. La publication d’un deuxième « Rando pratique » sur le secteur Sant Guillem, le précédent portait sur le secteur des Cortalets. En 2019, le syndicat prévoit d’en éditer deux nouveaux sur les secteurs Costabona et Marialles. A terme, ce seront six publications qui formeront la collection des randos pratiques correspondant à six secteurs d’accueil du massif

Didier Brazeau a ensuite parlé du projet phare suivi par la commission : les itinéraires paysagers. Dans un premier temps les balcons nord permettront la randonnée pédestre, puis par la suite la randonnée équestre. Ce sont 23 communes qui sont concernées par cet itinéraire qui s’articulera autour de trois niveaux.* L’ouverture du niveau 1 est prévue pour le mois de juin 2019. Un itinéraire cyclo -touristique est également prévu

Puis, un temps fut accordé aux questions de l’assemblée avant que ne s’ouvre le travail ne se poursuive sous la forme de trois ateliers pour discuter de la déclinaison opérationnelle 2019 – 2021 du projet

Atelier « Balcons nord » et « balcons sud »

Atelier « Massif du Canigó »

Atelier « Piémont du Canigó »

Après des échanges fructueux, cette journée de travail s’est terminée par un moment de convivialité de partage de la galette et du verre de l’amitié

« Ecouter le monde » de Bernard Dejonghe est l’objet label que reçoive tous les grand sites de France. Je me suis permis de prendre en photo la carte touristique de la destination Canigó éditée par le Smcgs afin d’illustrer symboliquement la visée sur les paysages. Félicitations pour le travail accompli qui a abouti au renouvellement pour 6 ans du label grand site de France pour le massif du Canigó

 

*cf. notre article du 18 décembre 2108 : Proposition éco-itinéraires « Balcons nord du Canigó »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.