Perpignan : cavalcade des motards en colère

perpignan-cavalcade-motards-colere

A l’appel du collectif National, David Duchateau et les membres de la Ligue de Défense des Motards 66 ont battu le pavé Catalan du péage Sud de l’A9 jusque devant la Préfecture des Pyrénées-Orientales pour y déposer une Motion demandant à ce qu’ils soient entendus par les tutelles et les élus concernant les problèmes qu’ils rencontrent au quotidien, au guidon de leurs deux et trois roues, dans un joyeux concert pétaradants et à grand coup de klaxon ou de sirène américaine.

Ils ont été épaulés par quelques membres de la Fédération Française des Motards en colère du 66 eux aussi. On notera d’ailleurs la présence du Président National de la LMD, Mr Pascal Lafon, venant spécialement pour l’occasion de Bordeaux où il réside.

Partis de Claira et du Boulou où ils s’étaient rassemblés dès 13 heures ce 6 mars, ils ont ensuite pris la direction du centre-ville de Perpignan des 15h, via l’A9 et les grands boulevards, créant quelques ralentissements dans ce secteur.

Cela fait maintenant de nombreux mois que la LDM 66 a mis en place des actions de signalisation des défauts directement sur la voirie en interpellant en parallèles les élus et les service dédiés à l’entretien des routes sur ces problèmes récurrents qui mettent en danger tout les jours les motards de notre département se renvoyant sans cesse la balle sur les responsabilités même si des progrès sont à noter. Peintures de signalisations glissantes, trous dans les chaussés, glissières de sécurités non modifiés par un deuxième rail, chantier mal signalés, dos d’âne non conforme sont autant d’éléments d’une liste non exhaustive de ces défauts sur la voirie.

perpignan-cavalcade-motards-colere

C’est donc sur le plan local et notamment à Perpignan qu’ils réclament également la suppression des glissières de sécurité « guillotines » et l’amélioration de l’état des infrastructures routières interpellant justement Mr Pujol, le maire de Perpignan à entendre leur voix et a se mettre autour d’une table commune pour en parler lors d’un débat constructif. Car voilà, la Ligue de Défense des Motards n’est pas encore invités à siéger au Conseil National de la Sécurité Routière, l’association étant encore jeune et au niveau départemental non plus, ils ne sont pas appelés à siéger lors de réunions concernant la sécurité routière. Au niveau national, c’est la mise en place d’un contrôle technique pour la revente des motos, ou l’obligation du port des gants par exemple qui soulèvent l’indignation des motards de la LDM, eux qui n’ont pas attendu la mise en place de décrets pour s’équiper correctement ou maintenir en état leur véhicule, bien au delà de ce que font les propriétaires de voitures ou de camion.

C’est un constat bien différent que fait Mr Duchateau lors de ses escapades en Catalogne Nord où le réseau routier est bien mieux entretenu que le notre et le fait de passer la frontière permet de s’en rendre compte de visu, mettant donc la province Catalane comme un exemple a suivre pour notre département en terme d’entretien des voiries. De même, notre département triple sa population l’été passant de 3500 motards environ à plus de 10 000 lors de la saison estivale, engendrant la aussi, toujours plus de risque pour eux et ne donnant pas une bonne image de notre département, ceux-ci préférant passer de l’autre côté des Pyrénées pour étancher leur soif de ballade à moto.

Laurent Sas

perpignan-cavalcade-motards-colere

perpignan-cavalcade-motards-colere

perpignan-cavalcade-motards-colere

perpignan-cavalcade-motards-colere

Laisser un commentaire