Les combats de gladiateurs : mythes et réalités, conférence à l’UPVD

les-combats-de-gladiateurs-mythes-et-realites-conference-a-lupvd

les-combats-de-gladiateurs-mythes-et-realites-conference-a-lupvdVoyage temporel
Les combats de gladiateurs : mythes et réalités
jeudi 8 janvier 2015 – à partir de 9h – Maison de l’étudiant
entrée libre

Les gladiateurs, et plus largement les jeux du cirque, véhiculent dans l’imaginaire collectif un certain nombre de poncifs totalement faux, largement alimentés par l’industrie du cinéma.

Ce projet, porté par la licence professionnelle de « Guide-conférencier », a pour but de faire découvrir aux étudiants (et plus largement aux personnels intéressés) certaines réalités de cette période de l’Antiquité.

La journée se déroulera en deux parties. Dans un premier temps, une conférence sera proposée sur le thème des « Gladiateurs, mythes et réalités ». Animée par Brice LOPEZ (d’ACTA combats historiques) et une doctorante de l’Université de Montpellier 3 (en cours de détermination), cette conférence permettra de mettre à mal un certain nombre d’idées reçues, mais aussi, par le biais d’un échange avec le public, de donner aux étudiants de la licence professionnelle les éléments nécessaires à une utilisation dans le cadre d’une visite.

Une démonstration de combat sera ensuite présentée. Les gladiateurs pratiquent une escrime spécifique qui n’a aucun rapport avec ce que l’on voit généralement à l’écran : arme à la fois défensive et offensive, le bouclier est au centre du débat, le combattant se tassant derrière lui au lieu de l’utiliser comme contrepoids, attitude inspirée de l’escrime contemporaine.

Certes les figures d’escrime n’y sont pas encore très au point, les armes sont surdimensionnées, les armaturæ incertaines, mais Tilman Remme – à partir d’une épigramme de Martial – a reconstitué la vie d’un champion-gladiateur, esclave qui pour échapper aux mines a librement choisi de combattre dans l’arène.

Cette démonstration sera suivie d’un échange avec le public.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.