L’école de karaté de Canet fête ses 30 ans !

lecole-de-karate-de-canet-fete-ses-30-ans

L’école de Karaté de Canet-en-Roussillon rayonne depuis maintenant trente ans. Avec un parcours atypique, elle est devenue aujourd’hui pour le karaté, un point central dans notre région. Unique par sa représentation, son identité, et ses activités, le club canetois développe une dimension, humaine, culturelle au-delà de nos frontières. Ce 11 novembre, elle fêtera son 30ème anniversaire !

« Une école de Karaté pas comme les autres »
L’école de Karate Oshukai canetois fait partie des rares écoles dites « traditionnelles ». Lorsque a été créée OSHUKAI au Japon, Maître Kenyu CHINEN son fondateur, a voulu préserver le Karaté des origines et le savoir des Grands Maîtres.

OSHUKAI est donc un véritable « A.O.C. Du Karaté ».
Toutes les généalogies du Karaté d’OKINAWA remonte à Sokon MATSUMURA, car il fût le premier Maître à instaurer un véritable système d’enseignement du Shuri-Te. Il eut de nombreux disciples, dont plusieurs furent très éminents.

L’école de Maître CHINEN, est donc celle du Shōrin-Ryū par excellence, dans la mesure où il n’a rien modifié de l’enseignement reçu de son maître. En Shōrin-Ryū, issu du Shurite, les techniques enseignées sont celles qui sont les plus fidèles aux techniques originelles de l’art martial appelé aujourd’hui karaté.

Aussi, l’Ecole Oshukai des Pyrénées Orientales se veut traditionnelle car en liaison avec Okinawa, elle perpétue cette voie de Maître à disciple et cela sans déformer l’Esprit et les techniques du karaté. La spécificité du Shorin Ryu est la finesse des blocages. Cela met en évidence la supériorité d’une bonne technique sur la force physique. Lorsque l’on atteint un bon niveau technique la taille n’a plus d’importance. L’acquisition de la puissance est plus difficile dans le Karaté Shorin Ryu que dans d’autres styles. En privilégiant des mouvements courts, la possibilité de mettre de la puissance dans les coups semble lointaine. Pourtant par un travail régulier, inscrit dans le temps, il est possible d’acquérir des techniques efficaces.

Oshukai propose un objectif à suivre, le DOJO KUN qui regroupe trois termes importants :
1) l’approfondissement des sentiments que l’on a tous, il s’agit ici de travailler au rayonnement du cœur, de sorte que nos esprits avancent et progressent pour une paix intérieure et extérieure.
2) le travail personnel de chacun qui doit aller au-delà du travail normal. On donne souvent des limites à toute chose. Se surpasser au-delà de ses limites, oblige à être très sévère avec soi-même sachant que cela reste un choix personnel qui doit être fait avec plaisir de façon à évoluer intellectuellement et physiquement.
3) le travail sur soi-même afin d’obtenir l’harmonie par rapport à soi et par rapport aux autres. Il faut rechercher la cohésion avec soi (trouver l’harmonie de l’esprit, du corps, de la technique et de l’action), avec les autres dans la société et dans le monde, en se basant sur l’efficacité d’un travail en commun pour la paix et avancer dans la vie future.

Atteindre ces objectifs demande beaucoup de patience, des efforts, de la chaleur, du plaisir et de la croyance. A chaque entraînement, il faut penser à accroître le travail tant sur le plan qualitatif que sur le plan quantitatif. Cette orientation nécessite un grand courage, une importante et forte imagination ainsi qu’une bonne reconnaissance de ce qui est déjà acquis tant au niveau Art Martial que dans la vie quotidienne.

On comprend mieux, l’envie de certains pratiquants à « visiter » Okinawa régulièrement et que le Karaté OSHUKAI dans les Pyrénées-Orientales est vraiment unique.
– Le programme prochainement :
– Pour les jeunes, « Temps Fort » à Le Soler les 23 et 24 octobre de 9h30 à 16h30 Gymnase Jo Maso.
– LE « D DAY », le 26 octobre Fête mondiale du Karaté, le club de Canet organise comme à Okinawa un entraînement en souvenirs des Maîtres à 19h30 colline des loisirs Canet.
– Le 11 novembre un Stage National combat Toute la subtilité et finesse des techniques de combat du karaté d’Okinawa Shorin Ryu Oshukai. Dirigé par Thierry MICHEL dernier vainqueur de la World Cup Tokyo 2017. Son palmarès, son expérience, ses séjours deux fois par an au Japon Okinawa, font de lui un expert remarquable. Sous le patronnage de la Ville de Canet en Roussillon, Oshukai rassemblera pour l’occasion, au gymnase Eric tabarly, des clubs venus de toute la France.

La journée se terminera avec la cérémonie du 30ème anniversaire du club canetois suivi d’un repas festif à la salle de réception Les Voiles Rouges, pour faire « vivre » l’Esprit du Karaté des Anciens.

Informations : oshukai66@hotmail.fr

lecole-de-karate-de-canet-fete-ses-30-ans

Laisser un commentaire