Le combat de Fernand Siré (UMP), député-maire à St Laurent de la Salanque, pour « renforcer la moralisation de la vie publique (…) »

Fernand Siré : Rétablir la confiance vis à vis du citoyen
Fernand Siré : Rétablir la confiance vis à vis du citoyen

Le docteur Fernand Siré après avoir travaillé, depuis plusieurs mois sur le sujet, a déposé le 10 avril dernier sur le bureau de l’Assemblée nationale trois propositions de loi, dont une constitutionnelle et une organique, visant à renforcer les motifs d’inéligibilité des candidats aux élections nationales et locales.

Le député-maire UMP de Saint-Laurent de la Salanque avait d’ailleurs fait part de ses travaux, en juillet 2012 déjà, à l’ancien Premier Ministre Lionel Jospin, président de la Commission nationale de rénovation et de déontologie de la vie publique qu’il n’avait pas repris dans son rapport remis au Président de la République François Hollande…

Alors que l’actualité nous démontre encore – « l’affaire Cahuzac » du nom de l’ex-Ministre du Budget, Jérôme Cahuzac – la nécessité de renforcer les mesures visant à une totale exemplarité des représentants de la nation, le député souhaite, à travers ces textes, « rendre l’inéligibilité systématique pour les personnes ayant fait l’objet, depuis moins de dix ans, d’une condamnation définitive, pour des faits de corruption et de prise illégale d’intérêts et pour toutes les infractions qui seraient incompatibles avec la déontologie et l’exercice des fonctions. Alors que nous assistons à une perte de confiance des Français envers leurs élus, il est nécessaire de prendre des mesures pour moraliser encore davantage les fonctions électives (…) ».

Tandis que la présentation du casier judiciaire est demandée pour l’obtention de nombreux postes dans la fonction publique et pour certaines professions (médecins, avocats, etc.), Fernand Siré, « dans un souci d’équité et de justice », veut permettre aux préfets, dans le cadre du contrôle des inéligibilités, « de se procurer le bulletin n°2 du casier judiciaire des candidats et de faire appliquer les nouvelles inéligibilités (…) ».

À travers ces propositions de loi que le député-maire de Saint-Laurent de la Salanque souhaite prochainement inscrire à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale, il veut « régénérer le statut de l’élu afin de restaurer la confiance en notre système politique et nos institutions… Il est crucial que l’élu fasse preuve d’exemplarité pour être capable d’assumer les responsabilités qui sont les siennes dans un climat de confiance vis-à-vis des citoyens »._

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.