Le Barcarès : conférence sur le projet des éoliennes flottantes du golfe du Lion

decouvrez-le-projet-les-eoliennes-flottantes-du-golfe-du-lion-au-large-de-le-barcares-et-de-leucate

Jean-Mathieu KOLB, Directeur projet EFGL (ÉOLIENNES FLOTTANTES DU GOLFE DU LION) et Jean-Marc BAGUET, Pilote de projets raccordement parc éoliens flottants seront en conférence de présentation le mardi 20 juin au Barcarès pour exposer le projet d’éolienne flottantes.

Les porteurs du projet pilote « Eoliennes Flottantes du Golfe du Lion » (EFGL) chargés du développement, de la construction et de l’exploitation du futur parc éolien flottant expérimental situé au large des communes de Leucate et du Barcarès et RTE, chargé de son raccordement au réseau électrique, lancent la concertation publique sur le projet. Saisie volontairement par les maîtres d’ouvrage, la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) a nommé Claude BREVAN garante de la concertation. Son rôle est de veiller à la qualité et à la sincérité de l’information et des échanges.

Sélectionné le 3 novembre 2016, dans le cadre d’un appel à projet lancé par le Gouvernement et l’ADEME, EFGL est porté par ENGIE, EDP RENEWABLES, LA CAISSE DES DEPOTS et leurs partenaires EIFFAGE, PRINCIPLE POWER, GENERAL ELECTRIC en association étroite avec RTE, le gestionnaire public du réseau de transport d’électricité. EFGL prévoit l’implantation, d’ici 2020, de quatre éoliennes flottantes au large des communes de Leucate et du Barcarès. Cette ferme-pilote sera en capacité de produire l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 50 000 habitants pour une puissance installée de 24 MW.

Pour raccorder ce parc éolien au réseau existant, RTE va créer une liaison électrique sous-marine et souterraine sur environ une vingtaine de kilomètres. Construit en concertation avec les acteurs locaux et respectueux de l’environnement, ce projet participe à la transition énergétique du territoire et sera porteur d’activités pérennes.

Le savoir faire français en 1ère ligne
Le projet EFGL prévoit que toute la chaine de réalisation des éoliennes flottantes soit de conception française. Depuis la phase d’études confiée à une dizaine d’entreprises d’Occitanie, à la conception et la construction du flotteur et des ancrages (Aix-en-Provence et Fos-sur-Mer), l’ingénierie et la construction des turbines (Nantes et Saint-Nazaire), jusqu’à la construction des pales (Cherbourg). Pour finir, la base industrielle pour l’assemblage des éoliennes sur les flotteurs sera située dans le port de Port-La Nouvelle et la base de maintenance à proximité immédiate du parc, à Leucate ou Le Barcarès.

ENGIE, EDP RENEWABLES et LA CAISSE DES DEPOTS ont déjà collaboré sur les projets des éoliennes en mer de Dieppe-Le Tréport et Yeu-Noirmoutier pour lesquels RTE assure le raccordement au Réseau Public de Transport d’électricité.

Laisser un commentaire