L’actualité hebdomadaire du député Sébastien Cazenove (LREM)

lactualite-hebdomadaire-du-depute-sebastien-cazenove-lrem-11

Le compte-rendu de la semaine du 25 juin de Sébastien Cazenove (LREM), député de la quatrième circonscription des Pyrénées-Orientales, dans l’hémicycle et en circonscription.

A Versailles (Une)
Par décret du 18 juin, Emmanuel MACRON a réuni le lundi 9 juillet en congrès à Versailles l’Assemblée Nationale et le Sénat. Ce fut l’occasion de rappeler les engagements tenus sur l’année écoulée : l’investissement reparti, la fin du tirage au sort à l’université, l’état d’urgence levé avec le renforcement de l’arsenal juridique contre le terrorisme, l’amélioration de la rémunération du travail, la SNCF sauvée, et les finances publiques rétablies. Dans son discours, le Président de la République a également dressé le cap des mois à venir : une économie forte, le projet de société de l’éducation et de l’émancipation par le travail avec l’annonce du dialogue à venir avec les partenaires sociaux et les entreprises françaises pour un engagement dans l’apprentissage et l’emploi des jeunes. Le Président a également fixé en priorité de l’année, la construction de l’Etat-Providence du XXIème siècle pour mieux couvrir les risques de chômage, transformer l’offre de soins sur le territoire et protéger les plus fragiles. Enfin, Emmanuel MACRON a appelé à la poursuite de la restauration de l’ordre républicain avec plus de moyens pour les forces de l’ordre et la réforme de la procédure pénale pour libérer des forces sur le terrain.

A Paris
Mardi 10 juillet, l’hémicycle a commencé l’examen en première lecture du projet de loi constitutionnelle pour une démocratie plus représentative, responsable et efficace. Cette révision constitutionnelle et les lois organique et ordinaire associées prévoient notamment d’inscrire la lutte contre le réchauffement climatique dans la Constitution, la suppression de la Cour de Justice de la République, l’inscription du droit à la différenciation des collectivités territoriales et la mention de la Corse dans la Constitution. Ce projet vise également à réduire le nombre de parlementaires de 30% à 404 députés et 244 sénateurs, ainsi qu’à introduire une dose de 15% de proportionnelle aux élections législatives.

Dans l’après-midi, Sébastien Cazenove a échangé avec François DELUGA, Président du CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale), sur la formation des agents pour moderniser le service public. Ce sujet avait été abordé, en premier lieu, lors d’une réunion de travail avec Olivier DUSSOPT, Secrétaire d’Etat en charge de la fonction publique, dans le cadre de la réforme à venir sur la modernisation de la fonction publique.

Mercredi 11 juillet, la commission des affaires économiques a organisé une table ronde sur la pêche pendant laquelle Sébastien CAZENOVE a interrogé Hubert CARRE, Directeur Général du Comité National des Pêches, quant à l’impact de la pollution sur la quantité et la taille des poissons en méditerranée et plus particulièrement des anchois au large de Collioure.

lactualite-hebdomadaire-du-depute-sebastien-cazenove-lrem-11

Le même jour, Sébastien CAZENOVE a reçu à l’Assemblée Nationale un groupe d’enfants du Service Jeunesse de Céret venus visiter le Palais Bourbon. Le député a par ailleurs dans la journée, également rencontré Yves REINER, le directeur général du Groupement Interproducteurs Collioure Banyuls (G.I.C.B.), une coopérative vinicole regroupant 650 viticulteurs et exploitant 1100 hectares de vignes sur les AOC Banyuls en Vin Doux Naturel et Collioure en vin sec.

Dans l’après-midi, la commission des affaires économiques a auditionné, conjointement avec la commission des affaires européennes, Philippe MARTIN, président délégué du Conseil d’Analyse Économique, sur la note « Avis de tempête sur le commerce international : quelle stratégie pour l’Europe » que le conseil, placé auprès du Premier Ministre, a publié début juillet.

lactualite-hebdomadaire-du-depute-sebastien-cazenove-lrem-11

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.