Fermeture du Consulat Français en Andorre : Gabrielle Siry demande au Ministère des Affaires étrangères la nomination d’un consul honoraire

fermeture-du-consulat-francais-en-andorre-gabrielle-siry-candidate-ps-aux-legislatives-demande-au-ministere-des-affaires-etrangeres-la-nomination-dun-consul-honoraire
Andorre la Vielle

Face au refus du Ministère des affaires étrangères de renoncer à la fermeture du Consulat Français en Andorre, Gabrielle Siry, candidate PS aux législatives sur la 5ème circonscription des Français de l’étranger, demande au Ministère des Affaires étrangères la nomination d’un consul honoraire « indispensable pour préserver l’accès aux services publics de la communauté française résidente ». La candidate sera en Andorre le 10 Avril 2017 pour informer la communauté française résidente des suites de sa démarche.

Dans une lettre en date du 15 mars 2017 adressée à Jean-Marc Ayrault, Ministre des Affaires étrangères et du Développement international et Matthias Fekl Secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l’étranger, Gabrielle Siry, candidate PS aux législatives sur la 5e circonscription des Français de l’étrange, demande la nomination d’un consul honoraire pour les Français d’Andorre suite à l’annonce de la fermeture du Consulat Français Andorre au 1er septembre 2017. Cette lettre est cosignée par Mehdi Benlahcen, Conseiller Consulaire Portugal et Président du groupe « Français du monde, Ecologie et Solidarité », et Marcello Acri, Membre des délégués des parents d’élèves de l’école française de la Massana.

« L’annonce de la fermeture du Consulat a plongé la communauté française de la principauté, dont le Président de la République française est co-prince, dans un profond désarroi. La rationalisation budgétaire ne saurait se faire au détriment de l’objectif de services publics de qualité et accessibles à tous », déclare Gabrielle Siry.

Une pétition citoyenne est en circulation, qui s’élève contre la fermeture du consulat, en partie du fait des inquiétudes que cette fermeture suscite chez les personnes qui peuvent avoir des problèmes de mobilité (familles nombreuses, personnes âgées…).

Indépendamment de la suite donnée à cette démarche, et si le Gouvernement poursuit dans le refus de ne pas revenir sur la décision de fermeture du consulat d’Andorre, il est impératif que cet ajustement cause le minimum de désagréments aux Français d’Andorre, et particulièrement aux moins mobiles d’entre eux.

Les demandes liées à des situations urgentes (besoins liés à des soins médicaux par exemple) continueront d’être traitées par l’Ambassade de France en Andorre, et les actes d’état civil, qui seront désormais transcrits au Consulat général de France à Madrid, parviendront aux Français d’Andorre sans nécessiter de déplacement physique. Un accompagnement a été prévu avec la mise en place d’un poste informatique au sein de l’Ambassade afin de permettre aux Français d’Andorre d’effectuer leurs démarches en ligne. « Cependant, les populations les moins familières des outils numériques se trouvent lourdement pénalisées », indique la candidate PS.

Étant donné qu’il est désormais possible que le passeport d’un Français de l’étranger soit remis après une seconde comparution, mais aussi par un consul honoraire ou à l’occasion d’une tournée consulaire, Gabrielle Siry demande au Ministère des Affaires étrangères de prévoir la nomination d’un consul honoraire en Andorre et d’allouer les moyens nécessaires à la multiplication des tournées consulaires.

Le rôle du consul honoraire serait d’accompagner les publics les plus fragiles et les moins familiers des outils numériques dans leurs démarches administratives.

« Jacques Toubon, le défenseur des droits, pointait en février dernier les risques de l’éloignement des services publics. Il est essentiel de préserver l’accès aux droits de la communauté française expatriée. Trop souvent, l’éloignement géographique et le manque de visibilité de ces problématiques peuvent conduire à des situations difficiles pour les Français établis à l’étranger. La fermeture annoncée du Consulat français en d’Andorre, qui intervient dans ce contexte, doit nous pousser à agir » déclare Gabrielle Siry.

Gabrielle Siry
Secrétaire nationale à l’économie au Parti Socialiste, Gabrielle Siryest candidate aux législatives sur la 5ème circonscription des Français de l’étranger (Andorre, Espagne Monaco, Portugal). Avant de rejoindre le cabinet d’Axelle Lemaire, Secrétaire d’État en charge du numérique et de l’innovation, en qualité de conseillère pour les affaires internationales, Gabrielle Siry a travaillé en tant qu’économiste internationale. Par le passé, Gabrielle Siry a vécu et travaillé plusieurs années à l’étranger : elle a été notamment été en charge de la consultation publique sur la mutualisation des dettes européennes à la Commission européenne à Bruxelles en 2012. Gabrielle Siry a co-rédigé le premier Cahier de la Présidentielle du Parti socialiste intitulé « Entreprendre, Travailler, S’accomplir » et travaillé sur les aspects touchant aux Français de l’étranger dans ce cahier et dans celui intitulé « Apprendre pour s’émanciper ».

Consultez la lettre de Gabrielle Siry à Jean-Marc Ayrault ici

Laisser un commentaire