Et si on élisait un ou une Maire de la Nuit à Perpignan ?

et-si-on-elisait-un-ou-une-maire-de-la-nuit-a-perpignan

Le club de réflexion « Perpi-d » nous communique sous le titre « Et si on élisait un ou une Maire de la Nuit à Perpignan ? », avec prière d’insérer :

« Bertrand qui vit entre Perpignan et Paris nous a donné cette idée qu’il a découvert dans la capitale. D’après lui, un « Maire de la nuit » chargé de redynamiser l’économie nocturne tout en étant un médiateur avec les riverains et les pouvoirs publics pourrait être une bonne idée à développer sur Perpignan.

L’expérience qui se retrouve également à Toulouse, est née à Amsterdam en 2003. Le site internet Slate en fait un bilan largement positif :

Dès 2003, la capitale hollandaise a joué les précurseurs. Actuellement, c’est Mirik Milan, un ancien promoteur de boite de nuit, qui occupe la fonction. Il a été choisi par votes en ligne. À Amsterdam, la création de ce nouveau poste a débouché sur des réelles avancées, notamment en matière de « bruit ». Le prolongement des horaires des établissements nocturnes a réduit les perturbations dans les rues. Chaque club est libre de fixer ses propres horaires. Les soirées, plus longues, peuvent rapporter plus et les sorties sont échelonnées tout au long de la nuit, limitant le tapage nocturne. Pour garantir la sécurité et le respect des riverains, Milan a également mis en place une « patrouille » de dix volontaires qui ne sont ni la police ni la sécurité»–présente dans les zones où l’activité nocturne est forte, pour anticiper et résoudre les problèmes. Ils expliquent notamment aux fêtards les règles à respecter pour ne pas gêner les riverains. Non seulement, ces deux mesures ont permis à Amsterdam de pacifier et de développer sa vie nocturne, mais elles vont en amener d’autres. Le maire de nuit, persuadé que dans l’économie de nuit, il y a beaucoup de talents», n’est pas avare d’idée: il veut ouvrir les bibliothèques aux étudiants toute la nuit, ou créer des espaces de travail ouverts sept jours sur sept vingt-quatre heures sur vingt-quatre…

Comme nous l’avions déjà évoqué avec l’idée de permettre aux commerçants d’installer des paillotes l’été sur le modèle des chalets de Noël, nous pensons que la convivialité est importante pour notre économie locale. Les cafés, bars et restaurants sont un vecteur de dynamisme important pour notre ville. Cependant, il est nécessaire de prévoir une médiation avec les riverains notamment en matière de bruit, c’est pourquoi le rôle d’une personne élue « Maire de la nuit » pourrait être un atout tant économique que de proximité pour les habitants.

Alors, qui est candidat pour l’élection de « Maire de la nuit » à Perpignan ? »

L’article complet de Slate : « Comment le Maire de la nuit a changé la vie d’Amsterdam » -> http://www.slate.fr/story/113471/comment-le-maire-de-nuit

Photo : Facebook Quartier de l’Archipel

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.