Compte rendu du premier petit-déjeuner RSE, en compagnie de Sylvie Gissoit

compte-rendu-du-premier-petit-dejeuner-rse-en-compagnie-de-sylvie-gissoit

On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu’ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre. C’est par cette citation de Galilée que Sylvie Gissoit d’Envols Responsables a ouvert le bal des petits-déjeuners RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), avec une présentation des plus intéressantes sur le développement durable, ainsi que les responsabilités que cela implique.

Dans un cadre convivial, Sylvie Gissoit a, tout d’abord, montré l’impact de la récente canicule au niveau économique. Impact qui s’élève à environ 12 milliards d’euros, à cause des répercussions sur l’agriculture, dans le secteur du bâtiment ou encore l’impact sur la santé des plus fragiles.

Puis, elle a démontré l’intérêt qu’il y a à s’engager. La RSE permet notamment de se protéger au niveau de l’image, de la réputation. L’exemple de Volkswagen a été donné : en mentant sur les émissions de gaz de leurs moteurs, l’entreprise a perdu de l’argent et de la crédibilité. La RSE est un mouvement en marche qu’il est facile de rejoindre. Les clés d’application peuvent paraître ardues au premier abord, mais des outils sont à la disposition de tous pour faciliter cette démarche.

Deux vidéos ont été visionnées au cours de ce petit-déjeuner. La première portait sur le développement durable en lien avec le RSE, les opportunités que cela offre. Ensuite, la seconde vidéo avait pour sujet l’entreprise Pocheco, une entreprise qui se donne pour but d’entreprendre sans détruire et qui se fonde sur le concept d’écolonomie, car il est plus économique de travailler de manière écologique.

Si vous cherchez plus d’informations concernant le développement durable, l’état et l’impact du RSE dans les entreprises, vous pouvez trouver tout cela via :
· Goodwill
· Les Prix Pinocchio du climat.

De plus, vous avez été nombreux à montrer un vif intérêt concernant l’application de la RSE en entreprise. Pour ce faire, l’autodiagnostic est primordial. De ce fait, vous est proposée la mallette RSE disponible via Internet : http://lamallette-rse.org/.

Par ailleurs, dès la rentrée, un groupe de travail dont l’objectif sera qu’ensemble nous puissions établir, pour chacun d’entre vous, un diagnostic ainsi qu’un plan d’action sera mis en place. Pour ces premiers pas dans une démarche RSE, sachez que le club d’entreprises FACE Pays Catalan se tient à votre entière disposition pour plus d’informations.

Et n’oubliez pas le deuxième petit-déjeuner mercredi prochain sur la thématique du fait religieux en entreprise sous l’angle juridique, en présence de François Alazard.

Laisser un commentaire