Clôture de la première phase de la procédure de préinscription dans l’enseignement supérieur

cloture-de-la-premiere-phase-de-la-procedure-de-preinscription-dans-lenseignement-superieur

Au 31 mars 2018 s’est achevée la première étape de la procédure nationale de préinscription Parcoursup. Les lycéens, apprentis, étudiants en réorientation, et candidats inscrits à l’étranger ou non scolarisés, ont confirmé leurs vœux, transmis pour examen par les commissions d’examen des vœux mises en place par les établissements d’enseignement supérieur.

Qui sont les candidats ?
L’analyse des premières données permet de constater que les futurs étudiants se sont approprié avec facilité la nouvelle plateforme Parcoursup. Ainsi 810 957 candidats ont formulé au moins un vœu, dont 34866 candidats de l’académie de Montpellier, dont 26 686 lycéens, et 6 342 étudiants en réorientation, et 1838 autres candidats soit une baisse de 3.7% par rapport à 2017. Pour la région académique Occitanie, ce sont 72282 candidats qui ont formulé au moins un vœu.

Parmi les lycéens de terminale, les bacheliers généraux sont les plus nombreux à avoir confirmé au moins un vœu (97%) ; suivent les bacheliers en filière technologique (92.7%) et les bacheliers de la filière professionnelle (83.8%).

Les vœux exprimés et … confirmés
Au total, au plan national, ce sont un peu plus de 6,3 millions de vœux qui ont été confirmés par les candidats inscrits sur la plateforme répartis entre les 13 000 formations proposées sur Parcoursup.

Pour l’académie de Montpellier, 79.3% des vœux confirmés l’ont été par des lycéens en terminale, 16% par des étudiants en réorientation et 4.7% par des candidats non scolarisés cette année ou inscrits à l’étranger.

Les filières qui attirent
Les filières sélectives de l’enseignement supérieur attirent de nombreux candidats. Ainsi, 68% des 6,3 millions de vœux concernent les filières sélectives (STS, CPGE, IUT ou écoles). Pour l’académie de Montpellier, les vœux pour les filières sélectives sont un peu moins élevés (65.9%) et se répartissent comme suit : 18.1% pour des IUT, 23.8% pour des STS, 8.2% pour des classes préparatoires (CPGE) et 15.9% dans les autres formations, dont les écoles d’ingénieurs.

Toutefois, au plan national comme au plan académique, les vœux pour les formations sélectives ont fortement progressé : + 21,9% pour les IUT à Montpellier et + 26% au plan national. Ou encore + 10,9% pour les BTS à Montpellier et + 15,5% au plan national.

Les licences représentent quant à elles, 32% des vœux confirmés soit un peu plus de 2 millions de vœux. Au total, ce sont 551 593 candidats qui ont confirmé au moins un vœu dans une licence contre 630 378 candidats en 2017. Dans l’académie de Montpellier, la part des vœux de licence est un peu plus importante (soit 34.4%). 56 274 vœux ont été exprimés pour une licence dans l’académie de Montpellier mais 50 591 vœux ont été in fine confirmés.

Mieux accueillir
Afin de garantir une place à chacun dans l’enseignement supérieur, 19 000 places supplémentaires ont d’ores et déjà été financées pour accueillir les futurs étudiants dans de bonnes conditions à la rentrée 2018. Ces places ont été créées dans les filières les plus demandées par les étudiants. Au niveau de la région académique Occitanie cela représente 1 887 places supplémentaires dont 848 places pour l’académie de Montpellier pour la rentrée 2018. Le Gouvernement adaptera au mieux les moyens complémentaires à affecter après le début de la phase d’admission.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.