Carte blanche à Chelsea Cunnigham à la Galerie Plaça Nova

carte-blanche-a-chelsea-cunnigham-a-la-galerie-placa-nova

Chelsea Cunnigham présente son roman « Si Dieu est une femme, elle est romancière » (Editions Trabucaire), en présence du photographe Steve Golliot-Villers et du saxophoniste Alexandre Augé, le 20 octobre à 19h à la Galerie Plaça Nova (Rue des Augustins/Perpignan).

Zoé parle, elle se livre, raconte. Adam l’écoute, il la perçoit, il l’analyse. Zoé parle, elle raconte, elle charme aussi. Au son de sa voix Adam voyage dans le temps, entre deux univers, le sien et celui de la jeune femme. Zoé parle oui… mais se livre-t-elle vraiment ?
Adam écoute, mais est-il témoin ou acteur ? Tous deux cherchent à comprendre ; ils veulent des réponses, mais à quoi ? Les confidences de Zoé ramènent Adam loin dans sa propre vie autant qu’elles le renvoient à son quotidien. Il navigue entre les femmes de son enfance et celles de son présent.
Ce roman d’un autre genre tient ses promesses et nous conduit sur un chemin à l’issue incertaine… et si celui qui parle était en fait celui qui ne livre rien.
« La vie est faite d’années perdues, de naufrages précipités par des non-dits ; des trahisons aussi en font partie… la laideur insurmontable nous guette et une médiocrité sans nom existe bel et bien, j’en sais quelque chose ».

Née à Londres en 1971. Elle a grandi entre Londres et un village de montagne sur l’île de Chypre mais surtout en Irlande. La France et le pays catalan est son pays d’adoption depuis vingt ans. Traductrice de métier, mais romancière par conviction, elle est également l’auteur de « Dis bonjour à la Mer » publié en 2015 également aux éditions Trabucaire.

Le programme :
Vendredi 20 octobre à 19h à la Galerie Plaça Nova (Rue des Augustins/Perpignan) . – Rencontre et dédicaces avec Chelsea Cunnigham avec le concours de la librairie Torcatis,

A cette occasion aura lieu le vernissage de l’exposition du photographe Steve Golliot-Villers (artiste invité par l’auteur). Le saxophoniste Alexandre Augé accompagnera une lecture d’extraits du livre où le jazz est très présent.

Entrée libre.

Laisser un commentaire