Canet-en-Roussillon : installation du Conseil Local de Santé Mentale (CLMS)

canet-en-roussillon-installation-du-conseil-local-de-sante-mentale-clms

Neuf mois après la signature de la convention portant sur la création d’un CLSM entre la ville de Canet-en-Roussillon et le Centre hospitalier de Thuir, les différents intervenants se sont retrouvés en séance plénière afin de mettre en œuvre et poser les bases de ce partenariat sur le terrain.

C’est sous la présidence de Serge Alberny, vice-président du Centre communal d’action sociale (CCAS) et en présence de Michel Saut, adjoint au maire en charge de la sécurité, et de Philippe Banyols, directeur du Centre hospitalier de Thuir que les axes de travail pour 2017 ont été définis. Au cours de cette rencontre, chacun a pu confirmer l’intérêt de travailler ensemble afin de prévenir les effets nocifs de l’hospitalisation du patient.

PERSONNALISER LES SOINS
« Cette instance socio-médicale est importante car elle officialise la concertation entre tous les partenaires », souligne Philippe Banyols qui a profité de l’instant pour féliciter l’impulsion politique instauré par Bernard Dupont, le maire de la commune.
Parmi les axes de travail pour 2017, nous pouvons citer d’une part, la création d’une cellule d’analyse des situations complexes qui sera espace de travail permettant une analyse précise d’une situation. Ce groupe rassemblera différents intervenants auprès d’une personne afin de déterminer, le cas échéant, un projet de prise en charge, d’une possibilité d’accompagnement et/ou d’un soutien adapté.

DES FORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES POUR LES PROFESSIONNELS
D’autre part, le CLMS prévoit la programmation de conférences afin de faire évoluer les représentations de la maladie mentale, d’informer le public sur le soin spécialisé ou de traiter des thèmes particuliers en lien avec les problèmes psychologiques. Enfin, un axe de formation, d’échanges sur les pratiques professionnelles entre partenaires est prévu. Ces rencontres ont pour but de former les personnes qui accueillent et reçoivent du public atteint des problèmes de santé. « Les premières réponses à apporter sont quels discours tenir ? Quelles attitudes adopter ? Ou comment désamorcer un conflit ? Tous les acteurs médicaux, sociaux ou de la sécurité sont confrontés à ce genre de problèmes. »

DE NOMBREUX PARTENAIRES AU SERVICE DES PATIENTS
La réussite des actions du CLSM passe notamment par la diversité des professionnels et des compétences des acteurs qui le composent. Ainsi, le CLSM de Canet-en-Roussillon s’est entouré de nombreux partenaires tels que le Centre hospitalier de Thuir, les équipes médicales et paramédicales du Centre médico psychologique de Canet « La Canétoise », la gendarmerie et la police municipale de la ville, l’ARS (Agence régionale de santé), l’UNAFAM (Union nationale de familles et amis de de personnes malades et/ou handicapées psychiques), la Communauté urbaine et le SDIS (Service départemental d’incendie et de secours).

Tous souhaitent travailler dans la prévention de l’hospitalisation, d’éviter la ré hospitalisation des patients, en partant du terrain par le repérage de situations de dysfonctionnement de personnes fragiles.

canet-en-roussillon-installation-du-conseil-local-de-sante-mentale-clms

Laisser un commentaire