La Caisse d’Epargne engagée sur tous les fronts contre le cancer

caisse-depargne-engagee-fronts-contre-cancer

La Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon adhère au club d’entreprises Cancer@Work et signe une charte pour favoriser le maintien dans l’emploi et l’intégration des personnes touchées par le cancer en entreprise. Elle vient également d’accorder dans les Pyrénées-Orientales une subvention de 5 000 € à l’association Équilibre 66 pour l’acquisition d’appareils de magnétothérapie.

La signature de cette charte vient reconnaître l’engagement de la banque dans l’accompagnement et le suivi des personnes atteintes d’un cancer. Créé en 2012 sur le plan national, Cancer@Work est le premier club d’entreprises engagées à adresser le sujet du cancer au travail. L’association, fondée sur des valeurs d’innovation sociale et de partage, œuvre pour sensibiliser et initier aux bonnes pratiques tous les acteurs du travail (malades, collègues, managers, dirigeants, aidants). Favoriser l’intégration et le maintien dans l’emploi des personnes touchées par le cancer en entreprise, c’est permettre à l’ensemble des salariés de mieux vivre et mieux travailler ensemble. Si elle est accompagnée, de façon simple, cohérente et intégrée, la crise qu’impose la maladie peut se révéler être un facteur de création de valeur pour l’individu et l’ensemble de la société. En signant cette Charte, la Caisse d’Epargne témoigne de sa volonté de mettre en place des actions concrètes en faveur de l’intégration et du maintien dans l’emploi des personnes touchées directement ou indirectement par le cancer.

La charte Cancer@Work permet de faire évoluer les savoirs et les représentations liées au cancer en entreprise ; d’accompagner la création d’un environnement favorable aux personnes touchées par le cancer et de favoriser des comportements et pratiques managériales.

« Quand on est chef d’entreprise, on a la responsabilité de s’engager aux côtés de ces personnes qui donnent de leur vie pour faire avancer le regard sur la société », rappelle Christine Fabresse, Présidente du Directoire de la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon.

Partager les bonnes pratiques pour faire évoluer les mentalités
Depuis de nombreuses années, la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon est très engagée dans la lutte contre le cancer du sein. Au quotidien, l’entreprise recherche les meilleures solutions pour accompagner au mieux ses collaborateurs concernés par la maladie. En Janvier 2016, elle était aux côtés du Montpellier Institut du Sein (MIS) pour identifier les dispositifs d’accompagnement des personnes atteintes d’un cancer à leur retour à l’emploi lors d’un grand colloque intitulé « Travailler avec un cancer du sein ».

Au sein du Groupe BPCE, plusieurs collaboratrices et collaborateurs de la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon sont investis dans des groupes de travaux visant à trouver des solutions concrètes pour adapter durablement les organisations de travail afin de concilier performance économique et performance sociale.

En parallèle, les équipes de la Direction des Ressources Humaines ont été formées afin d’être en mesure de répondre à chaque situation (cancer, maladie grave ou de longue durée), et accompagner le collaborateur atteint par la maladie, de la gestion de l’annonce jusqu’à la reprise d’activité en passant par la phase d’absence liée aux soins. À la demande du collaborateur, un accompagnement personnalisé peut lui être proposé ainsi qu’aux membres de son équipe ou service.

Engagée sur son territoire, la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon soutient également de nombreuses structures dans le cadre de sa politique RSE. En 2016, elle a ainsi aidé l’AMHDCS (Montpellier), dans sa campagne de dépistage du cancer du sein.

Elle œuvre également depuis de nombreuses années aux côtés de l’association « Équilibre 66 » (Perpignan). La banque vient notamment d’accorder à l’association une subvention de 5 000 € afin de lui permettre d’équiper la « Maison Entre Parenthèse » (lieu d’accueil d’Equilibre 66) d’un appareil de magnétothérapie. Pour Joëlle Estève, présidente de l’association, « la prise en charge de la douleur est l’affaire de tous. Cet appareil financé par la Caisse d’Epargne agit sur la diminution des douleurs articulaires, conséquences des lourds protocoles de soins du cancer. Prendre en charge un patient douloureux nécessite la pluri et l’interdisciplinarité, l’écoute, la commu­nication, le respect de l’autre et souvent l’humilité. Pour nous, la prise en charge de la douleur est une prise en charge de la personne dans sa globalité. »

caisse-depargne-engagee-fronts-contre-cancer

Laisser un commentaire